"Généalogie des radicalités" " href="index.php?page=backend&format=rss&ident=487" />

Enseignement |

Séminaire de Jean-Pierre Cavaillé (2001-2013)

2009-2010 : "Généalogie des radicalités"

Il s'agit de poursuivre la réflexion engagée l'année précédente sur les termes et notions de libertin et de libertinisme entre les sources et l'historiographie dans le domaine anglais, en l'étendant à d'autres catégories à travers lesquelles se disent négativement les multiples formes de radicalité investissant les domaines du religieux, du politique, des mœurs et du savoir, lorsque la notion théologique d'hérésie reste active, mais ne suffit plus : dissenters, antinomists , free willers, free thinkers, independants, levellers, ranters, atheists, anarchists, etc. En partant du domaine anglais, proprement foisonnant, on s'intéressera à l'examen de ces dénominations dans leur contexte d'apparition, leurs substantielles transformations sémantiques et leurs durées : certaines se révélant d'une extrême longévité, d'autres n'ayant qu'une pertinence éphémère, toujours ouverte à de possible réactualisation. Dans ce processus, on s'intéressera simultanément au travail de l'histoire qui produit de véritables redéfinitions pouvant conduire à leur tour à une réactivation des termes dans les combats idéologiques du jour. On s'intéressera également au fait que l'histoire a besoin de recourir à des catégories anachroniques, sans lesquelles son travail d'élucidation serait à peu près impossible : ainsi de la notion même de radicalité, qui fait d'ailleurs aujourd'hui l'objet de vives discussions.

Mais il nous semble surtout que cette histoire ne doit pas être séparée de celle des stratégies élaborées par les groupes et les individus visés pour se soustraire à des désignations dépréciatives, injurieuses, infamantes, lourdes de conséquences pratiques négatives (censure, persécution…), mais aussi pour se les approprier, de manière provocatrice ou non, en transformant substantiellement leur sens initial.

EHESS
cnrs

flux rss  Les Actualités

Joseph Wulf : un historien juif polonais en RFA. Savoir du témoin, engagement de l’historien, écriture de l’histoire

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 février 2018 - 09:00Survivant de la Shoah en Pologne, Joseph Wulf (1912-1974) est l'un de ces premiers historiens de la Catastrophe dont l’œuvre demeure trop mécon (...)

Lire la suite

Linguistique et écrit - 5

Journée(s) d'étude - Mardi 26 juin 2018 - 09:30Journées d’études organisées par Marion Carel et Dinah Ribard Programme Mardi 26 juin9h30-10h15 - Elisabeth Miche (Universitat Pompeu Fabra, Barcelon (...)

Lire la suite

Linguistique et écrit - 5

Journée(s) d'étude - Mercredi 27 juin 2018 - 09:30Journées d’études organisées par Marion Carel et Dinah Ribard Programme Mardi 26 juin9h30-10h15 - Elisabeth Miche (Universitat Pompeu Fabra, Barce (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

GRIHL

Centre de recherches historiques
EHESS
96 Boulevard Raspail
75006 Paris
Tel : 01.53.63.52.46
E-mail : grihl@ehess.fr