Composition du groupe |

Participants aux travaux du Grihl

Dinah RIBARD

Directeur/trice d'études EHESS
Institution(s) de rattachement : EHESS
Equipe(s) : GRIHL

Coordonnées professionnelles

Dinah.ribard@ehess.fr

Co-responsable du séminaire du Grihl
Directrice d'études à l'E.H.E.S.S. (CRH) [Séminaire]

Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure (Ulm)
Agrégée de Lettres Modernes

Thèse soutenue en décembre 2000 à l'Université de Paris III - Sorbonne Nouvelle sous la direction d'Alain Viala, intitulée : Vivre Raconter Penser. Recherches sur le statut littéraire du philosophe : les Vies de philosophes en France 1650- 1766.
ATER à l'Université Paris III de 1999 à 2001
Lycée Jacques-Feyder, Epinay sur Seine (2001-2003)

 

Enseignement à l'EHESS en 2016-2017

 

Domaines de recherche

- direction d'études à l'EHESS : "Histoire et récits du travail" :

Ma recherche porte sur la connaissance du travail. Histoire et récits : je n’oppose pas les deux termes, ni ne prétends combiner une étude des discours, des représentations, ou de l’expérience du travail à celle de ses évolutions. Je m’intéresse aux sources diverses qu’ont produites entre époque moderne et début de l’époque contemporaine des faits de travail précis, discontinus, locaux, des événements, des situations, des configurations anciennes. Un exemple : dans une collection de copies manuscrites d’actes et documents divers concernant les métiers, les pauvres, l’approvisionnement, bref ce qu’on appelait la police au XVIIIe siècle, on peut trouver, en annotation d’un de ces documents, un bref historique des efforts d’un groupe de maîtres de métier pour trouver – pour faire forger – les pièces juridiques susceptibles de donner à leur activité professionnelle un passé qui leur convienne. La source normative ainsi annotée, un statut de métier, en devient incertaine : authentique règlement professionnel ou faux habilement rédigé, ou vraie pièce délibérément qualifiée de faux, pour une raison ou pour une autre ? Le geste historiographique, le commentaire critique, le travail d’archivage l’ajustent en tout cas à l’histoire de l’investissement du pouvoir politique dans la transformation du travail en France à l’époque moderne. La collection en question, en effet, a été constituée pour une famille de grands magistrats, ministres et serviteurs de l’Etat. Elle s’offre au chercheur dans un dépôt public. D’autres sources pourtant bien plus bavardes, pourtant lisibles dans des livres publiés et mêmes republiés plusieurs fois, n’ont pourtant jamais rejoint l’histoire du travail. C’est le cas des productions poétiques des bourgeoisies urbaines, ou des débats menés entre moines sur le travail intellectuel, ou de la réflexion philosophique sur la couleur dans laquelle peintres et teinturiers se sont croisés.

J’essaie de comprendre la transmission du sens qu’avaient des actes de travail passés. La question de l’écriture est centrale dans une telle recherche : ce qui se pense par écrit, ce qui se fait et ne se fait pas par écrit, et ce qui arrive aux écrits une fois qu’ils existent.

 

- histoire du travail intellectuel (1600-1900)

- histoire des disciplines (savoirs et déplacements des savoirs, enseignement et lieux d'enseignement, historiographie des disciplines)

- histoire des métiers (professions, vocations, qualifications des activités, organisation(s) du travail, historiographie des « états » et « conditions »)

- projets et faiseurs de projets : l'écriture de l'avenir (réformes, inventions, utopies)
 

Publications

Livres

- L'Historien et la littérature, Paris, La Découverte, collection "Repères", 2010, 128 pages, en collaboration avec Judith Lyon-Caen.

- Histoire Littérature Témoignage. Écrire les malheurs du temps, Paris, Éditions Gallimard, collection Folio Histoire, 2009, 405 p. (en collaboration avec Christian Jouhaud et Nicolas Schapira).

- Raconter Vivre Penser. Histoires de philosophes 1650-1766, Paris, Éditions Vrin-EHESS, 2003, 458 p.
Les Vies de philosophes et les autres formes biographiques (éloges, notices de dictionnaires, recueils d'anecdotes sur les gens de lettres...) permettent de s'interroger à nouveaux frais sur la place effective de ceux qui s'intitulent "philosophes" dans l'espace des auteurs à l'époque moderne, c'est-à-dire à une époque où la pratique légitime de la philosophie ne se situe pas exclusivement dans l'institution enseignante. En effet, il s'agit d'une production à la fois très abondante et même en constante augmentation au cours de la période, et très polémique. Chacun de ces récits engage une définition de l'activité philosophique, une réflexion sur ses conditions institutionnelles, éditoriales et plus largement sociales, ainsi qu'une représentation de son histoire, qui tentent de s'imposer contre d'autres à un moment où le sens même des mots "philosophe" et "philosophie" est un objet de conflits, et où les avis divergent violemment sur ce qu'est un livre (ou un cours) de philosophie. Les manières de raconter la vie des philosophes élaborées à l'époque moderne structurent encore notre histoire de la philosophie, mais tout ce qu'elles disent n'est pas parvenu jusqu'à nous, et les philosophes dont elles parlent ont parfois quitté l'histoire de la philosophie pour être pris en charge par l'histoire littéraire. Cette thèse vise à analyser ces processus et leurs conditions

direction d'ouvrage

- (dir. en collaboration avec Nicolas Schapira), On ne peut pas tout réduire à des stratégies. Pratiques d'écriture et trajectoires sociales, Paris, PUF, 2013.

direction de numéro de revue

- (dir. en collaboration avec Nicolas Schapira) : « L'Histoire par le livre, XVIe-XXe siècle », Revue de synthèse, 2007/1-2, Springer-Verlag : http://www.revue-de-synthese.eu/2007-12.htm
Présentation : "Histoire du livre, histoire par le livre", Revue de synthèse, 2007/1-2, p. 19-25.

 

Edition critique

- Charles Sorel, La Bibliothèque française (1667), éd. critique réalisée par Filippo d’Angelo, Mathilde Bombart, Laurence Giavarini, Claudine Nédelec, Dinah Ribard, Michèle Rosellini, Alain Viala, Paris, Honoré Champion, 2015, 680 p.

 

Chapitre d'ouvrage

2014

avec Hélène Fernandez : Histoire des traductions en langue française XVIIe et XVIIIe siècles, s. l. d. d'Y. Chevrel, A. Cointre et Y.-M. Tran-Gervat, Lagrasse, Verdier, 2014, ch. X, "Histoire", p. 769-853"

Contributions dans ouvrages collectifs du Grihl

2016

- Ecriture et action, XVIIe-XIXe siècle. Une enquête collective, Paris, EHESS, participation à la rédaction de l'introduction et des chapitres "Enfermement" p. 25-59, "Retz. Théorie de l'action et action de l'écriture" p.97-134, "Au XIXe siècle, l'engagement ?" p. 165-210 et "Ecrits de Versailles" p. 211-236.

2011

- Participation au dossier « Le temps du trouble », penser/rêver, n° 20, automne 2011 (« Le trouble politique d'un temps de réforme », p. 117-123.)

- « Participation au Glossaire « C'était mieux ailleurs ... » du n° 19 de penser/rêver, « C'était mieux avant », printemps 2011, p. 197-215.

2008

- « Travail, formalité des pratiques et socialisation du social », in Lire Michel de Certeau - La formalité des pratiques / Michel de Certeau lesen - Dir Förmlichkeit der praktiken,Philippe Büttgen et Christian Jouhaud (dir.), Zeitsprünge. Forschungen zur Frühen Neuzeit, Vittorio Kolstermann, Frankfurt am Main, 2008, p. 143-161.

2005

- « Politique de la littérature : les romans à clef du XVIIe siècle selon Victor Cousin », Littératures classiques, 54, n° spécial Lectures à clés, dir. M. Bombart et M. Escola, 2005, p. 257-268.

2004

- "Réduire une équivoque. Textes et conduites dans la polémique entre Bossuet et Fénelon, Cahiers du CRH, "Stratégies de l'équivoque" sous la direction de Jean-Pierre Cavaillé, n° 33, avril 2004, pp. 141-154.

- (en collaboration avec Nicolas Schapira). Éléments de discussion avec Jean-Pierre Cavaillé, Cahiers du CRH, "Stratégies de l'équivoque" sous la direction de Jean-Pierre Cavaillé, n° 33, avril 2004, pp. 187-188.

2002

- "L'anachronisme ou l'éternel. L'Abbé Bremond et l'histoire littéraire", Cahiers du CRH, "Quelques 'Dix-septième siècle'. Fabrications, usages et réemplois", n° 28-29, avril 2002, pp. 39-54.

- "La philosophie mise en recueils : les "pièces fugitives"", dans GRIHL, De la publication. Entre Renaissance et Lumières, Paris, Fayard, 2002, pp. 61-75.

- Participation à l'équipe éditoriale de la Bibliothèquefrançaise de Sorel.

Articles :

2016

« Penser l’histoire avec la peinture », Early Modern French Studies, Vol. 38 No. 1, July 2016, n° spécial Des pouvoirs de la représentation (histoire, littérature, peinture) : Louis Marin (A. Cantillon dir.)(en ligne)

 « Témoigner en poésie. Le cas de Marc de Larréguy », Poétique, 179, 2016-1, p. 39-55 (avec Marion Carel)

- avec Marion Brétéché « Qu’est-ce que les mercures au temps du Mercure galant ? », Dix-septième siècle, 1/2016 (n° 270) , p. 9-22 .

2015

- « Administrer la littérature, travailler la censure. Le pouvoir de la critique » dans Laurence Macé, Claudine Poulouin et Yvan Leclerc (dir.), Censure et critique, Paris, Classiques Garnier, 2015, p. 315-332.

- « Un manuel de combat » dans Charles Sorel, La Bibliothèque française (1667), p. 465-485

- Articles « Baillet (Adrien) », « Boschet (Antoine) » et « Huet (Pierre-Daniel) » dans L. Foisneau (éd.), Dictionnaire des philosophes français du XVIIe siècle. Acteurs et réseaux du savoir, Paris, Classiques Garnier, 2015

2014

- « Artisan, poète. Littérature et biographie », dans M. Residori, H. Tropé, D. Boillet et M.-M. Fragonard (éds), Vies d’écrivains, vies d’artistes Espagne, France, Italie, XVIe-XVIIIe siècles, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2014, p. 201-214.

- « La science comme littérature à l’époque moderne », Littératures classiques, n° 85, 2014, « Littérature et science : archéologie d’un litige (XVIe-XVIIIe siècles), dir. Ph. Chométy et J. Lamy, p. 135-152.

- « Événement, événementialité, traces », Recherches de Science Religieuse 1/ 2014 (Tome 102), p. 63-77 (avec Christian Jouhaud).
 
- « ‪Le menuisier et l'enfant‪ », Gradhiva 2/ 2014 (n° 20), p. 84-108.

- « ‪Leszek Kołakowski/Jean Séguy. Penser l'Église‪ », Archives de sciences sociales des religions 2/ 2014 (n° 166), p. 97-113 (avec Sophie Houdard).

2013

- « Dramatique de la charité. Quelques réflexions sur l'histoire des histoires déjà écrites », Zeitsprünge. Forschungen zur Frühen Neuzeit, Band 17 (2013), Heft 4, p. 452-468.

- « Le temps de la poésie des ouvriers. Prise de parole, travail et littérature en contextes », dans F. Brayard (dir.), Des contextes en histoires, Actes du Forum du CRH 2011, La Bibliothèquedu Centre de recherches historiques, 2013, p. 227-294.

- « Arpenter. Essai d'analyse non procédurale et non discursive d'ne querelle du XVIIIe siècle », Littérature classiques, n°81, p. 269-280.

- « Les mémoires sans genre » dans Le Sens du passé. Pour une nouvelle approche des Mémoires, Etudes réunies et présentées par M. Hersant, J.-L. Jeannelle et D. Zanone, Rennes, PUR, 2013, p. 29-40.

- « La création des chaires de droit français (1679). Stratégies, événement et histoire sociale » dans D. Ribard et N. Schapira (dir.), On ne peut pas tout réduire à des stratégies. Pratiques d'écriture et trajectoires sociales, Paris, PUF, 2013, p. 71-92.

2012

- « "Une femme n'est point obligée d'être théologienne". Le genre de la théologie » dans J.-P. Gay et Ch.-O. Stiker-Métral, Les Métamorphoses de la théologie. Théologie, littérature, discours religieux au XVIIe siècle , Paris, Honoré Champion, 2012, p. 237-262 (avec Xenia von Tippelskirch)

- « Vies de philosophes et situation de la philosophie à l'époque moderne », in F. Cossutta, P. Delormas et D. Maingueneau (éds), La Vieà l'oeuvre. Le biographique dans le discours philosophique, Editions Lambert-Lucas, 2012p. 37-52.

- (avec Judith Lyon-Caen) « Historiographies. L'activité et l'écriture critiques entre presse et littérature, XVIIIe et XIXe siècles », COnTEXTES [En ligne], n° 11, 2012. URL : http://contextes.revues.org/5303 ; DOI : 10.4000/contextes.5303

- « La belle mort d'une ouvrière : Bremond, l'histoire littéraire, le témoignage » dans Littérature et spiritualité au miroir de Henri Bremond, textes réunis par Agnès Guiderdoni-Bruslé et François Trémolières, Grenoble, Jérôme Millon, 2012, p. 143-153.

2011

- (avec Robert Descimon) « La production locale de la noblesse la constitue-t-elle en catégorie transnationale ? » dans Jean-Paul Zúñiga (dir.), Pratiques du transnational. Terrains, preuves, limites, La Bibliothèque du Centre de recherches historiques, 2011, dossier « Production locale du supralocal » (Jean-Pierre Cavaillé, Simona Cerutti, Robert Descimon, Christian Jouhaud, Judith Lyon-Caen, Dinah Ribard, p. 145-194), p. 147-164.

- « Le réel du projet. Savoirs, écriture et travail des projets de mont-de-piété en France (XVIIe-XVIIIe siècles » dans F. Salaün et J.-P. Schandeler (dir.), Entre belles-lettres et disciplines. Les savoirs au XVIIIe siècle, Ferney-Voltaire, Centre International d'étude du XVIIIe siècle, 2011, p. 21-37.

- « Philosophies de ville au XVIIe siècle », Papers on French Seventeenth Century Literature / Biblio 17, XXXVIII, 75 (2011), p. 299-313.

- « Science et politique des affects : « C'était mieux avant » et la théologie » (réponse à Alain Boureau), penser/rêver, n° 19, "C'était mieux avant », printemps 2011, p. 133-136.

-« "Perdons la mémoire". Le présent du Recueil Faret » dans Politiques de l'épistolarité au XVIIe siècle. Autour du Recueil Faret, études réunies par Mathilde Bombart et Eric Méchoulan, Paris, Classiques Garnier, 2011, p. 143-152.

2010

- « Les usages politiques des intellectuels protestants à la cour de Louis XIV (Anne Le Fèvre, André Dacier, Pierre-Daniel Huet et Tanneguy Le Fèvre) », Littératures classiques, n° 72, 2010, p. 49-62.

- « L'écriture de la doctrine, XVIIe-XVIIIe siècles » dans L'Ecriture des juristes, XVIe-XVIIIe siècle, études réunies et présentées par Laurence Giavarini, Paris, Classiques Garnier, 2010, p. 111-127.

- (en collaboration avec Christian Jouhaud et Nicolas Schapira) « La littérature pour politique : étudier les Mémoires", Les Temps Modernes, numéro spécial « De Gaulle, la France et la littérature », nov-déc 2010, p. 85-97.

- « Institution ou politique : le cas Fontenelle », Revue Fontenelle, n°6-7, 2010, « Fontenelle, l'histoire et la politique du temps présent », p. 219-233.

- « Historiographies d'un écrivain au service d'aristocrates: Michel de Marolles » dans Armelle Lefebvre (dir.), Comparaisons, raisons, raisons d'état. Les Politiques de la république des lettres au tournant du XVIIe siècle, Munich, Oldenbourg, « Ateliers des Deutschen Historischen Instituts Paris", 2010, p. 133-150.

- (en collaboration avec Mathilde Bombart), « Le philosophe et la bibliothèque : érudition, amour des livres et pratiques de pouvoir chez Victor Cousin » dans Les Bibliothèques, entre imaginaires et réalités. Actes des colloques bibliothèques en fiction, 8-9 juin 2006, et bibliothèques et collections, 25-26 janvier 2007, études réunies par Claudine Nédelec, Artois presses université, 2009, p. 207-220.

- « Professeurs, maîtres et enseignants à l'époque moderne. Etude d'un travail intellectuel », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 184, 2010, p. 90-107.

- « Le travail intellectuel : travail et philosophie, XVIIe-XIXe siècle », Annales HSS, mai-juin 2010, n° 3, « Histoire du travail », p. 715-742.

- « Radicales séparations. Ermitages et guerres de plume en France à la fin du XVIIe siècle », Archives de sciences sociales des religions, 2010/2, n° 150, « Ecritures radicales au Grand Siècle », dir. X. von Tippelskirch, p. 117-133.

- « Le disgrazie di Etampes. Azione politica, percorsi sociali e scritture nel seicento » (en collaboration avec Nicolas Schapira), Quaderni Storici, 1, aprile 2010, « Scriturre di storia", a cura di V. Tigrino e A. Torre, p. 41-82.

2009

- « La discipline, la doctrine et les livres. L'écriture de l'histoire littéraire de la France par les bénédictins de Saint-Maur » in Geneviève Espagne (dir.), Histoires de littératures en France et en Allemagne autour de 1800, Paris, Kimé, 2009, p. 25-46.

- « Religieuses philosophes, religieuses sans clôture, ermites et vagabondes : appartenances et dissidences au XVIIe siècle », in Jena-Pierre Cavaillé (dir.) Femmes, irréligion et dissidences religieuses (XIVe-XVIIIe siècle s), L'Atelier du Centre de recherches historiques, 04 | 2009, [En ligne], mis en ligne le 04 septembre 2009. URL : http://acrh.revues.org/index1367.html.

- « Dessous et dehors de l'Académie des Sciences. Les pratiques de l'institution », in Barbara Marx / Christoph Oliver Mayer (Hrsg.), Akademie und/oder Autonomie. Akademische Diskurse vom 16. bis 18. Jahrhundert, Frankfurt am Main, Peter Lang, p. 261-279.

- « Travail intellectuel et violence politique : théoriser la noblesse en France à la fin du xviie siècle », dans Vincent Azoulay et Patrick Boucheron (dir.), Le Mot qui tue. Une histoire des violences intellectuelles de l'Antiquité à nos jours, Seyssel, Champ Vallon, 2009, p. 353-368.

2008

- Articles « Huet » et « Baillet » in L. Foisneau, ed., Dictionnary of Seventeenth-Century French Philosophers, London/New York, Thoemmes-Continuum, 2008.

- « Le travail de l'expérience : biographies de philosophes, styles de vie philosophique et vie humaine à l'époque moderne » dans « Une vie humaine … ». Récits biographiques et anthropologie philosophique, textes réunis et présentés par Charles Ramond, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, 2008, p. 9-24.

- « Le droit canon au Collège royal. Etienne Baluze et la politique du savoir juridique » dans Jean Boutier (dir.), Etienne Baluze, 1630-1719. Érudition et pouvoirs dans l'Europe classique, Limoges, PULIM, 2008, p. 93-113.

- « Secrétaire, témoin, auteur. Les Vies de Voltaire par ses secrétaires », Studies on Voltaire and the Eighteenth-Century, 2008-4, p. 150-161

- « Énonciation individuelle et énonciation collective II. L'envers des Provinciales : agir en (quasi) corps par l'écriture », Chroniques de Port-Royal, « La campagne des Provinciales 1656-1658 », 2008, p. 177-188.

- (avec Nicolas Schapira) « La localité du centre. Paris-Rome-Versailles-Villiers-le-Bel : les lieux de deux curés de la région parisienne au XVIIe siècle », Les Dossiers du Grihl, 2008-01, Localités : localisation des écrits et production locale d'actions, [En ligne], mis en ligne le 16 juillet 2008.

- « Le "petit maître de Saumur" : Tanneguy Le Fèvre et la socialisation de l'érudition protestante », Bulletin de la Société de l'Histoire du Protestantisme Français, t. 154, janvier-février-mars 2008, p. 41-59

- « Un artisan exemplaire ? Henry Buch et les frères cordonniers et tailleurs » dans L. Giavarini (dir.), Construire l'exemplarité. Pratiques littéraires et discours historiens (XVIe-XVIIIe siècles), Dijon, EUD, 2008, p. 229-242.

2007

- « Réflexions sur l'écriture comme lieu de savoir dans les livres de philosophie en France au XVIIe siècle », Revue de Synthèse, t. 128, 6e série, n 3-4 / 2007, p. 395-417

- « Livres, pouvoir et théorie. Comptabilité et noblesse en France à la fin du XVIIe siècle », Revue de Synthèse, t. 128, 6e série, n° 1-2 / 2007, L'Histoire par le livre (XVIIe-XXe siècle), p. 97-122.

- « Pathologies intellectuelles et littérarisation de la médecine. Une voie pour l'histoire du travail intellectuel » dans Littérature et médecine. Approches et perspectives (XVIe-XIXe siècles), études réunies et présentées par Andrea Carlino et Alexandre Wenger, Genève, Droz, 2007, p. 113-134.

2006

- « De l'écriture à l'événement. Acteurs et histoire de la poésie ouvrière autour de 1840 », Revue d'histoire du XIXe siècle, 32, 2006/1, p. 79-91.

- « La Fontaine ou le savoir exhibé », Le Fablier, 17, 2006, La Fontaine, poète savant, dir. G. Peureux, p. 13-20.

- « Un artisan exemplaire ? Henry Buch et les frères cordonniers et tailleurs », Construire l'exemplarité, URL : http://www.fabula.org/colloques/document330.php

- (en collaboration avec Nicolas Schapira) « A la recherche des écritures protestataires dans la France du XVIIe siècle. Du répertoire à l'action », Genèses, 64, septembre 2006, p. 146-162.

- « Belles-lettres et philosophie à l'Académie : parler du savoir, parler du pouvoir dans les éloges académiques » dans Bonnes lettres / Belles lettres. Actes des colloques du Centre d'Études et de Recherches Éditer / Interpréter de l'Université de Rouen (26 et 27 avril 2000 - 6 et 7 février 2003), textes réunis par C. Poulouin et J.-C. Arnould, Paris, Champion, 2006, p. 343-361.

- « Les Lumières avant les Lumières ? Historiographie de l'opinion publique et discours d'auteurs (dix-septième siècle) », Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 2006-12, p. 65-74.

2005

- "Philosophie et non-philosophie : Fontenelle et Descartes", Revue Fontenelle, 2-2004, 2005, p. 55-68.

- "L'écriture historienne de Pierre Michon : la parole et la vision" dans Ch. Jouhaud (dir.), "Pierre Michon, historien", Critique, 694, mars 2005, p. 187-195.

- "Pratique(s) jésuite(s) de l'écrit : le P. Tournemine, les Mémoires de Trévoux et Fénelon", Dix-septième siècle, 228, juillet 2005, p. 513-526.

- "Racine sans le théâtre : le travail biographique dans les Mémoires sur la vie de Jean Racine", La Réception de Racine à l'âge classique : de la scène au monument, études présentées par Nicholas Cronk et Alain Viala, Oxford, Voltaire Foundation, Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 2005-8, p. 39-58.

- « Sur plusieurs frontières : le président d'Espagnet (1564-après 1637) » dans le numéro 2 de la revue Comètes, “Sciences / Lettres - classements et croisements, XVIe-XVIIIe siècles ”, dir. M. Brunet et B. Parmentier http://www.cometes.org/revue/numeros/numero-2-sciences-lettres/dinah-ribard-sur-plusieurs-frontieres-le-president-despagnet/

- « Projets, chimères et utopies. Écriture et avenir aux XVIIe-XVIIIe siècles » [in] R. Behrens / J. Steigerwald (Hrsg.), Die Macht und das Imaginäre. Eine kulturelle Verwandtschaft in der Literatur zwischen Früher Neuzeit und Moderne,Würzburg, Königshausen & Neumann, 2005, p. 89-103.

2004

- « Anonymat philosophique et exigence autoriale à l'époque moderne », Identités d'auteur dans l'Antiquité et la tradition européenne, éd. C. Calame et R. Chartier, Grenoble, Jérôme Millon, 2004, p. 119-126.

- « L'utopie physique de Cyrano de Bergerac », dans Lectures de Cyrano de Bergerac Les États et Empires de la Lune et du Soleil, dir. Bérengère Parmentier, Presses Universitaires de Rennes, 2004, p. 37-48.

- « Histoire littéraire et histoire : le parallèle Corneille-Descartes (1765-1948) », Dix-septième siècle, n° 225, 2004-4, « Corneille après Corneille, 1684-1791 » dir. M. Dufour-Maître, p. 577-583.

- "Sottise et inadaptation : le philosophe dans le monde" dans Sottise et ineptie, de la Renaissance aux Lumières. Discours du savoir et représentations romanesques, études réunies par N. Jacques-Lefèvre et A.-P. Pouey-Mounou, Littérales n° 34 / 35, 2004, p. 95-106.

- « Racine historiographe et le genre de la Vie » dans Racine et l'Histoire, textes réunis et publiés par M-C Canova-Green et A. Viala, Biblio 17 n° 155, Tübingen, Gunter Narr, 2004, p. 207-223.

2003

- "Nom d'auteur et effets de lecture : L'Entretien de Pascal avec M. de Sacy, XVIIe-XXe siècle ", Dix-septième siècle, n° 219, 2003, p. 259-270.

- « Quel peuple ? quelle continuité ? », in Chubilleau Emmanuel et Puisais Eric (eds.), Recueils des journées d'études « Histoire de la philosophie et histoire des idées » et « Théorie de la réception : problèmes et études » (EHESS - SCP, 2003). Publié en format PDF sur le site de la Société Chauvignoise de Philosophie, URL : http://www.philosophie-chauvigny.org/spip.php ?article91 , p. 36-43.

- (en collaboration avec Nicolas Schapira) : "Pour penser ensemble écriture et réputation : une approche sociale du libertinage", Commentaire de la Note critique de Jean-Pierre Cavaillé Libertinage, irréligion, athéisme dans l'Europe de la première modernité (xvie-xviie siècles). Une approche critique des tendances de la recherche (1998-2002). Edition électronique, 2003.

2002

- Articles "occultisme", "interculturel", "romance", "rationalisme", "sensualisme", "théories de la littérature", "textualité", "littérature expérimentale", "val d'Aoste" dans le Dictionnaire du littéraire, sous la direction de Paul Aron, Denis Saint-Jacques, Alain Viala, Paris, PUF, mai 2002. 

- (en collaboration avec Alain Viala), Le Tragique. Anthologie. Paris, Gallimard, Coll. "La Bibliothèque Gallimard", 2002.

- "Les temps et les lieux de la philosophie dans le Dictionnaire Universel de Furetière", Littératures classiques, n° 47, N° spécial Furetière, dir. Hélène Merlin, n° 47, hiver 2002, pp. 123-132.

- "Au service de la grandeur. Enseignement et disciplines dans le Carême du Louvre", in G. Peureux (dir.), Lectures de Bossuet. Le Carême du Louvre, Presses Universitaires de Rennes, 2002, pp. 131-143.

2001

- (En collaboration avec Déborah Blocker) "Du Ryer et l'écriture indirecte", Littératures classiques, n° 42, n° spécial Du Ryer, sous la direction de Dominique Moncond'huy, 2001, pp. 67-97

- "Le savoir philosophique et les livres : Sorel et Bayle", Cahiers Diderot,n° 12, Le XVIIsiècle encyclopédique, textes rassemblés par C. Nédélec, avec B. Baillaud, E. et J. de Gramont, D. Hüe, Presses Universitaires de Rennes, 2e trimestre 2001, pp. 147-168. 

- (En collaboration avec Déborah Blocker) "Les Figures de l'instruction dans l'Illusion comique : la purgation par l'exemple", Lectures du jeune Corneille. L'illusion comique et Le Cid. Textes réunis par J.-Y. Vialleton, Presses Universitaires de Rennes, 2001, pp. 127-142.

2000

- "Philosophe ou écrivain ? Problèmes de délimitation entre histoire littéraire et histoire de la philosophie en France, 1650-1850", Annales Histoire, Sciences sociales, mars-avril 2000, n° 2, pp. 355-388. 

- "Cartésianisme et biographie. La critique de La Viede M. Descartes d'Adrien Baillet par le P. Boschet (1692)", Corpus, n° 37 "Cartésiens et augustiniens au XVIIe siècle", sous la direction d'Emmanuel Faye, 1er semestre 2000, pp. 225-266.

1999

- "D'Alembert et la "Société des Gens de Lettres". La question de l'utilité de la littérature dans la polémique entre d'Alembert et Rousseau", Littératures classiques, 37, automne 1999, pp. 229-245.

1998

- "Enfin vinrent Malherbe, Galilée, Descartes ... Périodisation littéraire et périodisation culturelle : problèmes théoriques, problèmes historiques", Littératures classiques, 34, septembre 1998, pp. 47-71 (avec Hélène Merlin)

À paraître :

- Œuvres complètes de Fontenelle, tome VII (Travaux académiques), édition, Paris, Champion.

Comptes rendus :

Artières Philippe (textes édités et présentés par), Le Livre des vies coupables. Autobiographies de criminels (1896-1909), Paris, Albin Michel, 2000, 427 p. Compte rendu paru dans les Annales HSS, n° 4-5, Juillet-Octobre 2001, p. 1081-1082.

Belmont Nicole, Poétique du conte. Essai sur le conte de tradition orale, Paris, Gallimard, 1999. Compte rendu paru dans les Annales HSS, n° 4-5, Juillet-Octobre 2001.

d'Iorio Paolo et Daniel Ferrer (dir.), Bibliothèques d'écrivains, Paris, CNRS Editions, « Textes et Manuscrits », 2001, 255 p. Compte rendu paru dans les Annales HSS, n° 4-5, Juillet-Octobre 2001, p. 1059-1060.

Lebrave Jean-Louis, et Almuth Grésillon (dir.), Écrire aux XVIIe et XVIIIe siècles. Genèses de textes littéraires et philosophiques, Paris, CNRS Editions, « Textes et Manuscrits », 2000, 240 p. Compte rendu paru dans les Annales HSS, n° 4-5, Juillet-Octobre 2001, p. 1054-1056.

Quemada Bernard (dir.), Les Préfaces du Dictionnaire de l'Académie française 1694-1992, Paris, Honoré Champion, 1997. Compte rendu paru dans les Annales HSS, n° 5, Septembre-Octobre 2000, p. 1161-1162.

Stroev Alexandre, Les Aventuriers des Lumières, Paris, PUF, « Écritures », 1997, 349 p. Compte rendu paru dans les Annales HSS, n° 5, Septembre-Octobre 2000, p. 1160-1161.

Zanger Abby E., Scenes from the Marriage of Louis XIV. Nuptial Fictions and the Making of Absolutist Power, Stanford, Standford University Press, 1997, 244 p. Compte rendu paru dans les Annales HSS, n° 5, Septembre-Octobre 2000, p. 1133-1135.

Yann Sordet, L'Amour des livres au siècle des Lumières. Pierre Adamoli et ses collections, Paris, Ecole des Chartes, 2001, Compte rendu paru dans la Revue de Synthèse, 6e série, n° 1-2/2007, p. 257-260.

Yannick Séité, Du livre au lire. La Nouvelle Héloïse, roman des Lumières, Paris, Champion, 2002, Compte rendu paru dans la Revue de Synthèse, 6e série, n° 1-2/2007, p. 260-262.

Alain Thillay, Le Faubourg Saint-Antoine et ses "faux ouvriers" : la Liberté du travail à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles, Seyssel, Champ Vallon, collection "Époque", 2002, Compte rendu paru dans la Revuede Synthèse, 5e série, n° 3-4/2006.

Roger Chartier, Inscrire et effacer. Culture écrite et littérature (XIe-XVIIIe siècle), Paris, Gallimard / Le Seuil, « Hautes études », 2005, compte rendu paru dans les Annales HSS, n° 4, juillet-août 2007, p. 929-931.

Mise à jour : 5 août 2016

EHESS
cnrs

flux rss  Les Actualités

Écrire les écritures

Colloque - Jeudi 15 septembre 2016 - 13:30

Ce colloque d’hommage à Daniel Fabre, propose de prendre en compte l’ouverture interdisciplinaire des écrits de Daniel Fabre et de repérer les questionnem (...)

Lire la suite

Relire « La critique du discours » de Louis Marin

Colloque - Mercredi 08 juin 2016 - 14:00

Cet ouvrage est consacré à la théorie du signe et du discours élaboré au XVIIe siècle par les grammairiens philosophes de Port-Royal et en particulier à l’o (...)

Lire la suite

Manières de lire : sources, supports, pratiques

Journée(s) d'étude - Mardi 07 juin 2016 - 09:00

L’interrogation sur les manières de lire est l’un des chemins privilégiés de l’histoire de la lecture. Elle demeure l’un de ses chantiers les pl (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

GRIHL

Centre de recherches historiques
EHESS
96 Boulevard Raspail
75006 Paris
Tel : 01.53.63.52.46
E-mail : grihl@ehess.fr