Actualités

Les Actualités

Joseph Wulf : un historien juif polonais en RFA. Savoir du témoin, engagement de l’historien, écriture de l’histoire

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 février 2018 - 09:00Survivant de la Shoah en Pologne, Joseph Wulf (1912-1974) est l'un de ces premiers historiens de la Catastrophe dont l’œuvre demeure trop méconnue.  Après avoir été membre de la Commission historique juive de Cracovie (1944-47), il émigra à Paris puis s’installa en RFA en 1952, où il vécut jusqu’à son suicide en 1974. À travers la publication d’anthologies de documents, il tenta de confronter la société ouest-allemande aux crimes perpétrés sous le régime nazi. Son œuvre a bénéficié ces dernières années d’un regain d’attention en Allemagne, où elle est considérée aujourd’hui comme pionnière au sein de l’historiographie de la Shoah, à la fois par son « style documentaire » (N. Berg) et par sa dimension testimoniale (B. Breysach). Cette rencontre permettra d'approfondir la connaissance de l’itinéraire et de l’œuvre polymorphe de Wulf, en prenant en compte sa formation littéraire, son parcours de survie et d’exil, son multilinguisme, ainsi que les différentes formes de son engagement historiographique et politique.

Lire la suite

Joseph Wulf : un historien juif polonais en RFA. Savoir du témoin, engagement de l’historien, écriture de l’histoire

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 février 2018 - 09:00Survivant de la Shoah en Pologne, Joseph Wulf (1912-1974) est l'un de ces premiers historiens de la Catastrophe dont l’œuvre demeure trop méconnue.  Après avoir été membre de la Commission historique juive de Cracovie (1944-47), il émigra à Paris puis s’installa en RFA en 1952, où il vécut jusqu’à son suicide en 1974. À travers la publication d’anthologies de documents, il tenta de confronter la société ouest-allemande aux crimes perpétrés sous le régime nazi. Son œuvre a bénéficié ces dernières années d’un regain d’attention en Allemagne, où elle est considérée aujourd’hui comme pionnière au sein de l’historiographie de la Shoah, à la fois par son « style documentaire » (N. Berg) et par sa dimension testimoniale (B. Breysach). Cette rencontre permettra d'approfondir la connaissance de l’itinéraire et de l’œuvre polymorphe de Wulf, en prenant en compte sa formation littéraire, son parcours de survie et d’exil, son multilinguisme, ainsi que les différentes formes de son engagement historiographique et politique.

Lire la suite

Linguistique et écrit, 4

Journée(s) d'étude - Mercredi 22 novembre 2017 - 09:00Cette journée réunit linguistes et historiens à propos des constructions argumentatives et de leur rôle. Comment représenter les constructions qui sont explicatives sans être causales ? Un mot du lexique peut-il structurer tout un texte ? Dans quelle mesure une argumentation peut-elle décrire la personne à qui elle est attribuée, même lorsque cette dernière ne l'a ouvertement pas écrite ? PROGRAMME 9h00-9h45 - Jingchen YAO : « alors et la temporalité ».9h45-10h30 - Kohei KIDA : « Sur l’emploi antiphrastique du verbe récompenser ».10h30-11h15 - Alfredo LESCANO : « Projections ». 11h15-11h45 - Pause 11h45- 12h30 - Giorgio CHRISTOPULOS : « Sur la neige reste/Un souvenir vermillon. Hugo et son « Expiation » ».12h30- 13h15 - Marion CAREL et Dinah RIBARD : « Attribuer, s’attribuer. énonciation et action ».

Lire la suite

Rencontre avec Dorothea von Mücke, Columbia University

Compte-rendu -La table ronde avec l’historienne Dorothea von Mücke était organisée autour de son livre The Practices of Enlightenment. Aesthetics, Authorship, and the Public, paru chez Columbia University Press, en 2015. Dans le cadre des échanges PSL-Columbia, l’historienne Dorothea von Mücke (Columbia) a présenté son dernier ouvrage aux étudiants de PSL et de l’Institut d’histoire allemand à Paris lors d’une table ronde organisée jeudi 22 juin à l'EHESS à l’initiative de Dinah Ribard (EHESS-CRH-Grihl) et de Gisèle Sapiro (EHESS-CESSP-CSE).Comme son titre le laisse deviner, The Practices of Enlightenment. Aesthetics, Authorship, and the Public (2015) montre le rôle décisif joué au dix-huitième siècle par les pratiques de débat ou d’écriture dans la transformation de catégories de pensée aussi essentielles que le goût, l’auteur et le public. L’ouvrage met en évidence les fondements religieux de ces catégories, déplaçant ainsi le regard historien de l’héritage des Lumières vers leurs origines.Après un exposé de Dorothea von Mücke revenant sur les principales thèses de l’ouvrage et une discussion du livre par Thibault Debail (doctorant, EHESS-CRH), Dinah Ribard et Gisèle Sapiro, notre invitée s’est prêtée avec enthousiasme à un échange en réponse aux questions des participants. Ont ainsi été abordés plusieurs thèmes, comme celui de l’écriture autobiographique au siècle des Lumières avec les figures célèbres de Jean-Jacques Rousseau et de Johann Wolfgang von Goethe ou celle, moins connue, de la paysanne Johanna Eleonora Petersen. La conversation a aussi permis d'aborder de manière critique le modèle habermassien de la sphère publique et d'éclairer l’affirmation au cours de la période d'un courant néo-humaniste séculier. Antoine Lilti (EHESS-CRH) a quant à lui situé le livre dans son contexte historiographique, rappelant en outre les questions de méthode qu’il soulève.Compte-rendu par Thibault Debail

Lire la suite

Linguistique et écrit - 3

Journée(s) d'étude - Lundi 12 juin 2017 - 09:00Comme la précédente édition, cette journée d'étude organisée par Marion Carel (CRAL) et Dinah Ribard (GRIHL) réunira historiens, linguistes et littéraires qui présenteront des recherches en cours et des contributions à la réflexion sur le pouvoir des mots, la construction du sens à l'oral et à l'écrit, l'action avec le langage et l'action avec l'écriture.Programme 9h-9h30 : Zoé Camus, « Les tensions présuppositionnelles dans les interactions orales conflictuelles »9h30-10h : Dalila Hellis Caputo, « La prise de parole ouvrière et le roman autobiographique. Le Belvédère de Louis Gabriel Gauny »10h-10h-30 : Nina Kennel, « Illustrer les mots ou dire les images. Les Mille et Une Nuits de Miguel Gomes »10h30-11h : Kohei Kida, « L’articulateur mais et l’opérateur je ne sais si »11h-11h30 : Pause11h30-12h : Anouch Bourmayan, « sans doute et probablement : des synonymes ? »12h-12h30 : Francesca Mambelli, « Les débats sur le pouvoir des mots dans l’entre-deux-guerres. Quelle approche du sens ? »12h30-13h :  Manon Badda, « Le « je » dans les Journaux de Marivaux »13h-15h : Déjeuner15h-15h30 : Takayoshi Suzuki, « Que pense Saussure de la réalité de la langue ? » 15h30-16h : Leeyoung Kim, « L’analyse des expressions de sentiment par la TBS : l’exemple de la jalousie »16h-16h30 : Joséphine Vodoz, « Une énonciation « photographique ». Le cas d’Aloysius Bertrand »16h30-17h : Emiliano Cavaliere, « Le témoignage comme retour au réel dans la littérature contemporaine »17h-17h30 : Pause17h30-18h : Adrien Frenay, « Modernité des romans « modernes » : une question de mobilité ? »18h-18h30 : Corentin Denuc, « La sémantique du nom propre dans le discours : ´mais on savait bien que cela ne pouvait être que M. Swann' »18h30-19h : Emmanuel Szurek, « Peut-on parler de "révolution linguistique" ? (Turquie, 20e siècle) »

Lire la suite

Michel de Certeau et la littérature

Colloque - Mercredi 19 avril 2017 - 09:00« Littérature », « littéraire », « roman », « fiction », « poétique », sont des mots qui apparaissent fréquemment dans l’oeuvre de Michel de Certeau, souvent encadrés de guillemets. Mais dans sa production foisonnante, allant de la mystique du « Siècle des saints » aux cultures contemporaines, de l’écriture de l’histoire à celle de la psychanalyse, que désignent-ils exactement, de quoi sont-ils les noms ou les opérateurs ? Quel « pratiquant » de la « littérature » révèlent-ils ? Et quel écrivain ? Autant de questions que ce colloque international, organisé par Jean-Christophe Abramovici (Paris-Sorbonne, CELLF) et Christian Jouhaud (CRH-Grihl), se donne pour horizon, en portant le regard aussi bien sur les enjeux théoriques d’une pensée et d’une écriture qu’en s’arrêtant sur une série de « lieux » littéraires de l’œuvre.

Lire la suite

Ecriture et action

Rencontre - Lundi 27 février 2017 - 14:30Ce livre est le fruit d’un travail collectif qui est aussi une expérience d’écriture partagée, à plusieurs mains, au sein du Grhil. Partant de textes de natures très différentes, il s’interroge sur l’action d’écrire, mais aussi sur l’action des écrits, en déplaçant le regard de la lecture au geste même de l’écriture. Celui-ci ne se limite pas aux intentions de l'auteur, exprimées ou non. Il prend place dans un tissu d'autres actions qu'il modifie et qui l'infléchissent. L’analyse porte sur de nombreux cas, rassemblés autour de problèmes centraux pour la compréhension de l'écriture comme action : l'écriture dans l'événement ("Dans l'événement"), l'écriture comme seule ressource dans des situations de contrainte extrême ("Enfermement"), la propagande ("Écrits de Versailles"), la théorisation politique ("Retz"), l'engagement ("Au XIXe siècle, l'engagement?"), l'agency ("Obéissances"), la rhétorique ("Scènes"). L'introduction, en forme de manifeste, comme les différents aspects abordés dans ce livre, permettent de revenir sur les apports d’une réflexion sur la singularité de l'action par écrit pour toute pensée sur l'action. Nicolas Schapira (Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense) et Judith Lyon-Caen (GRIHL), débattront sur l’expérience et les apports d’une telle approche, laquelle sera également discutée par Jean-Christophe Abramovici (Université Paris-Sorbonne-Paris IV), Simona Cerutti (LaDéHiS) et Marion Carel (CRAL). La séance sera animée par Fanny Cosandey (LaDéHiS-RHISOP).

Lire la suite

EHESS
cnrs

flux rss  Les Actualités

Joseph Wulf : un historien juif polonais en RFA. Savoir du témoin, engagement de l’historien, écriture de l’histoire

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 février 2018 - 09:00Survivant de la Shoah en Pologne, Joseph Wulf (1912-1974) est l'un de ces premiers historiens de la Catastrophe dont l’œuvre demeure trop mécon (...)

Lire la suite

Linguistique et écrit - 5

Journée(s) d'étude - Mardi 26 juin 2018 - 09:30Journées d’études organisées par Marion Carel et Dinah Ribard Programme Mardi 26 juin9h30-10h15 - Elisabeth Miche (Universitat Pompeu Fabra, Barcelon (...)

Lire la suite

Linguistique et écrit - 5

Journée(s) d'étude - Mercredi 27 juin 2018 - 09:30Journées d’études organisées par Marion Carel et Dinah Ribard Programme Mardi 26 juin9h30-10h15 - Elisabeth Miche (Universitat Pompeu Fabra, Barce (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

GRIHL

Centre de recherches historiques
EHESS
96 Boulevard Raspail
75006 Paris
Tel : 01.53.63.52.46
E-mail : grihl@ehess.fr