Publications individuelles |

2000-2005

La Sylvanire ou la morte-vive

Honoré D'Urfé
Laurence Giavarini (ed.)
Toulouse, Société de Littératures classiques, 2000

Depuis sa première parution en 1627 La Sylvanire d'Honoré d'Urfé n'avait jamais été rééditée. C'est pourtant un texte essentiel, et d'abord par sa beauté, sa singularité dans un genre qui doit presque tout aux Italiens, au Pastor fido de Giambattista Guarini notamment, au point de ne sembler offrir au lecteur français que la répétitivité de ses formes et de son discours. Le projet d'Honoré d'Urfé est autrement complexe, comme le montre l'« Avis au lecteur » ouvrant cette unique édition, véritable art poétique d'un texte de théâtre « à lire », qui jette un éclairage particulier sur l'importance de la pastorale dramatique pendant le premier XVIIe siècle.

La Sylvanirese caractérise en effet par sa participation à un riche processus de publication. Adaptation d'un épisode de L'Astrée ou première ébauche d'un épisode romanesque qui ne serait peut-être pas d'H. d'Urfé, patron de la réécriture donnée [sous le même titre] par J. Mairet en 1631, cette pastorale dramatique composée de quelque 9.000 vers libres concentre les questions d'écriture à travers lesquelles se définissent ou se redéfinissent, pendant la période qui précède la fixation des règles, le statut de l'auteur, le sens donné à l'imitation, la question des genres, le rapport entre poésie et langue. On peut lire ainsi, à travers ce réseau de discours et de représentation, les enjeux engagés dans la composition d'une pastorale française.

Giavarini, Laurence, Edition critique (établissement du texte, introduction et notes) de Honoré d'Urfé, La Sylvanire ou la morte-vive, fable bocagere, Toulouse, Société de Litétratures classiques, 2000.

EHESS
cnrs

flux rss  Les Actualités

1848 et la littérature

Journée(s) d'étude - Jeudi 16 janvier 2020 - 09:00Les révolutions de 1848 ont été perçues par leurs contemporains comme des révolutions littéraires dans plus d'un sens : précipités par la littérat (...)

Lire la suite

Le particulier, le singulier, l’universel. Charles Sorel (1602-1674)

Journée(s) d'étude - Mercredi 18 décembre 2019 - 09:00Ces travaux féconds et novateurs permettent de prendre la mesure d’une œuvre dont la force et la cohérence ont été incomprises ou sous évaluée (...)

Lire la suite

Linguistique et écrit

Journée(s) d'étude - Jeudi 13 juin 2019 - 09:00Cette 8e édition des journées d'études « Linguistique et écrit » organisée par Marion Carel (CRAL) et Dinah Ribard (CRH) sera consacrée à la présenta (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

GRIHL

Centre de recherches historiques
EHESS
96 Boulevard Raspail
75006 Paris
Tel : 01.53.63.52.46
E-mail : grihl@ehess.fr