Composition du groupe |

Participants aux travaux du Grihl

Maxime MARTIGNON

Coordonnées professionnelles

Maximepointmartignonarobasehotmailpointfr

Parcours :

2021-2022 : ATER à l’université d’Orléans

2018-2021 : ATER à l’Université de Paris Nanterre

2015-2018 : Doctorant à l’Université Paris-Est Marne (UPEM) rattaché à l’école doctorale Culture et Société.

2014-2015 : professeur stagiaire au lycée Molière (Paris 16e)

Diplômes :

2015-2020      Doctorat en Histoire, sous la direction de Nicolas Schapira (UPN) et de Corine Maitte (Université Gustave Eiffel), intitulé Publier le lointain à l’époque de Louis XIV : réseaux savants, activité politique et pratiques d’écriture (France 1670-1720). Soutenu le 20 novembre 2020 à l’université Paris Gustave Eiffel (UGE).

2014 : Capes d’histoire géographie

2012 : Master en Sciences Sociales (mention histoire) à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Mémoire de M2 sous la direction de Christian Jouhaud, Les pratiques sociales d’écriture d’Esprit Cabart de Villermont (1628-1707), géographe, nouvelliste, épistolier, 244 p.

Domaines de recherches :

- Histoire des lieux de pouvoirs : sociétés curiales, administrations et villes

- Histoire connectée du premier empire colonial français

- Histoire des récits de voyages, expéditions et conquêtes : écriture, publication, archivage

- Histoire des pratiques lettrées et savantes : correspondances, écriture de l'actualité, sociabilités

- Circulations et usages des objets de curiosités

Edition critique :

Histoire du Sieur de Montauban. Course, traite et littérature. Préface et postface, Anacharsis, 2021, 124 p.

Articles :

« Le bruit de l’information lointaine, fausses informations et déformations dans la correspondance de Michel Bégon », Temps des Medias, n°30, Printemps 2018.

« Le courtisan et l’érudit à Versailles : les archives des frères Dangeau », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, 2019, en ligne : http://journals.openedition.org/crcv/17579 .

« Pratiques d’intermédiations et usages de livres dans la proximité du pouvoir : Cabart de Villermont (1628-1707) »,« À qui lira ». Littérature, livre et librairie en France au XVIIe siècle, Actes du 47e congrès de la NASSCFL (Lyon, 21-24 juin 2017), Biblio 17, 2020, pp. 467-475.

« S’informer des nouvelles maritimes à l’époque de Louis XIV : reconnaître un expert », Marion Brétéché et Héloïse Hermant (dir.) Experts et expertises politiques à l’époque moderne en Europe, PUR, 2021, pp. 93-112.

« Usages et désignation du groupe chez les nouvellistes du temps de Louis XIV », Dossiers du GRIHL, Écriture du groupe, écriture en groupe, février 2022, en ligne : https://journals.openedition.org/dossiersgrihl/9473.

« De l’administration des papiers de la Marine aux gestes d’archivage de Pierre Clairambault (début du XVIIIe siècle) », Emmanuelle Chapron et Fabienne Henryot (dir.), Archives en bibliothèques, à paraître.

Communications :

« La correspondance de Cabart de Villermont », Séminaire Écriture et Événement, organisé par Christian Jouhaud (EHESS)15 mars 2011.

 « Livre et événements, livre comme événement : publier l’Acadie en 1672 à Paris », Séminaire doctoral du CELFF (Paris Sorbonne), l’événement dans la littérature et les arts organisé par Cyril Barde et Marion Brun, 6 décembre 2015.

« Un expert en publications du lointain à Paris à l’époque de Louis XIV : Esprit Cabart de Villermont (1628-1707) », Séminaire collectif du GRIHL (EHESS-Paris III), 26 janvier 2016.

« Le Journal du marquis de Dangeau (1685-1720) saisi par les archives de l’abbé de Dangeau », Journée d’études Cultures écrites à la cour (UPEM) organisé par Pauline Lemaigre-Gaffier et Nicolas Schapira, 4 novembre 2016.

« Imprimer des relations de voyage au moment de la philosophie naturelle : vulgarisation ou érudition ? Autour de Michel Bégon (années 1670-1710) », Journée d’études La circulation et publication des savoirs scientifiques et techniques (CHISCO, Université Paris Nanterre), 5 novembre 2016.

« Les écrits du lointain », Séminaire Les écrits du travail organisé par Dinah Ribard (EHESS), 28 février 2017.

« Travail éditorial et expertise courtisane : Esprit Cabart de Villermont », Colloque international de la NASSCFL Littérature, livre et librairie au XVIIe s., table ronde « les intermédiaires de la publication » organisée par Grégoire Holtz, Lyon, 21-24 juin 2017.

 « Écrire les objets de curiosité à l'époque de Louis XIV : usages non savants de la collection de Michel Bégon (1638-1710) », Journées d’études Image - Object - Text. Visuality, Materiality, and Knowledge Production since the 16th Century organisées par Sara Petrella, Claire Brizon et Noémie étienne, Université de Berne, http://theexotic.ch/?page_id=53 , 21-22 avril 2018.

 « Nouvelles à la main et expertise : écrire l’information maritime à l’époque de Louis XIV », Colloque Experts et expertises politiques à l’époque moderne en Europe, enjeux heuristiques d’un usage historique organisé par Marion Brétéché et Héloïse Hermant, Université de Nice Sophia Antipolis, 21-22 juin 2018.

« Acteurs, institutions et écriture XVII-XIXe s. », Séminaire doctoral du CRH « pratiques sociales d’écriture » (EHESS) organisée par Louis Genton et Serena Galasso, 21 février 2019.

« Lire des écrits de voyages comme de la littérature », Séminaire collectif du GRIHL (EHESS-Paris III), 26 mars 2019.

« Pierre Clairambault en archiviste de la Marine (1698-1740) », Colloque Archives en Bibliothèques organisée par Emmanuelle Chapron et Fabienne Henryot, Aix Marseille Université, 14-15 novembre 2019.

« Listes de promotions et listes de morts dans le Mercure Galant », Journée d’études listes de noms, ordre social et ordre du livre organisée par Marine Roussillon et Christophe Schuwey, Université d’Artois-Arras, 29 novembre 2019.

« Le cabinet de Michel Bégon : sources et méthodes », séminaire « Savoirs » organisée par Charlotte de Castelnau-l’Estoile, Fabien Simon et François Zanetti, Université de Paris, 16 mars 2021.

 

Comptes rendus de lecture :

Camille Esmein-Sarrazin, Geneviève Haroche-Bouzinac, Gaël Rideau, Gabrielle Vickermann-Ribémont (Éd.), L’anecdote entre littérature et histoire à l’époque moderneRHMC, n°64-4, 2017 pp.175-177.

Judith Lyon-Caen, La Griffe du temps, ce que l’histoire peut dire de la littérature, avec Gautier Garnier, 6 mai 2019 en ligne : https://entre-temps.net/penser-la-litterature-dans-son-passe/.

« Histoire de l’esclavage. À l’heure des bilan », Paulin Ismard, Benedetta Rossi et Cécile Vidal, Les mondes de l’esclavage. Une histoire comparée, Études, février 2022, Note de lecture, pp.117-118.

 

Dernière mise à jour : 23 mars 2022

 


	EHESS

	cnrs

flux rss  Les Actualités

1848 et la littérature

Journée(s) d'étude - Jeudi 16 janvier 2020 - 09:00Les révolutions de 1848 ont été perçues par leurs contemporains comme des révolutions littéraires dans plus d'un sens : précipités par la littérat (...)

Lire la suite

Le particulier, le singulier, l’universel. Charles Sorel (1602-1674)

Journée(s) d'étude - Mercredi 18 décembre 2019 - 09:00Ces travaux féconds et novateurs permettent de prendre la mesure d’une œuvre dont la force et la cohérence ont été incomprises ou sous évaluée (...)

Lire la suite

Linguistique et écrit

Journée(s) d'étude - Jeudi 13 juin 2019 - 09:00Cette 8e édition des journées d'études « Linguistique et écrit » organisée par Marion Carel (CRAL) et Dinah Ribard (CRH) sera consacrée à la présenta (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

GRIHL

Centre de recherches historiques
EHESS
54 Boulevard Raspail
75006 Paris

E-mail : grihl@ehess.fr